SFR Presse
Madame figaro
6 septembre 2018

* Agence d’architecture. De gauche à droite : Lolita Llinares (architecte d’intérieur), Adélaïde Charron (architecte d’intérieur), Charlotte Cathala (graphiste), Juliette Baron (architecte d’intérieur-chef d’agence), Margaux Borius (architecte d’intérieur), Giovanna Fragapane (architecte), Laura Gonzalez (architecte, fondatrice de l’agence), Catherine du Lac de Fugères (assistante de direction), Olivia Mexme (architecte d’intérieur), Léa Zeroil (designer mobilier), Justine Frenoux (architecte d’intérieur, assise), Aurélia Chalier (architecte d’intérieur), Élise Espinassou (décoratrice d’intérieur) et Adeline Pitard (recherche matériaux et artisanat).

Marie-Sophie N'Diaye

2 min

Marie-Sophie N'Diaye
Marie-Sophie N'Diaye

Pourquoi travailler entre filles ? Laura Gonzalez. - Ce n’était pas un choix au départ. Cela s’est fait naturellement. J’ai commencé à recruter aussi bien des garçons que des filles, mais, petit à petit, la vie et les affinités ont fait que nous nous sommes retrouvées à quatorze filles. Les femmes architectes me semblent bien différentes, elles rigolent davantage et ne font pas d’histoires.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :