SFR Presse
Corse Matin
21 avril 2019

Entre l’Etat et l’exécutif, l’affaire des paillotes se corse

CAROLINE MARCELIN

3 min

1 like

CAROLINE MARCELIN
CAROLINE MARCELIN

Vendredi à Corte, "les portes se sont fermées et il ne faut pas dire que c’est de la faute de l’Etat !". L’exaspération de la préfète était à peine contenue à son retour de la réunion organisée à Corte, à l’appel du syndicat hôtelier l’Umih, entre d’un côté l’Etat, de l’autre l’exécutif de Corse (y participaient également les représentants des chambres de commerce, du Medef ou encore le collectif

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :