SFR Presse
L'Union
1 décembre 2019

Boris Johnson veut revoir les libérations anticipées

3 min

L’attaque de vendredi a été menée par un ex-prisonnier condamné pour terrorisme, en liberté conditionnelle. Quand des gens sont condamnés à un certain nombre d’années en prison, ils devraient purger chaque année de cette condamnation », a déclaré, hier, le Premier ministre britannique Boris Johnson après s’être rendu sur les lieux de l’attaque. Qualifiée de « terroriste » par la police, celle-ci a

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :