SFR Presse
Le Figaro
11 avril 2019

Moscovici : « Trop de dette, ce sont les “gilets jaunes” de demain »

Le commissaire européen PS estime qu’une baisse de la fiscalité ne sera « pas suffisante pour réconcilier les Français avec l’impôt ».

Tristan Quinault-Maupoil

3 min

2 likes

Tristan Quinault-Maupoil
Tristan Quinault-Maupoil

LE FIGARO. - Le premier ministre veut répondre à « l’exaspération fiscale » des Français. Vous aviez vous-même évoqué leur « ras-le-bol fiscal » en 2013. La baisse des impôts est une réponse suffisante ? Pierre MOSCOVICI. - En vérité, les « gilets jaunes » et beaucoup de Français ont exprimé deux autres ras-le-bol tout aussi importants : un ras-le-bol des inégalités, qui renvoie à la fracture

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :