SFR Presse
Courrier Picard
11 février 2019

« JE NE PEUX PAS DÉFENDRE L’INTERDIT »

1 min

Pour l’adjoint au commerce, Patrick Pigout, tout a été fait dans les règles et une sanction s’impose pour non-respect de l’arrêté municipal, qui a été pris suite à une sollicitation de la préfecture en raison de craintes de débordements, le samedi 29 décembre, avec les Gilets jaunes. « On a rencontré les représentants des commerçants, du centre-ville et du marché. J’avais demandé que le marché de

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :