SFR Presse
Le Figaro
1 octobre 2019

Bygmalion : Sarkozy ira en correctionnelle

La Cour de cassation a décidé que l’ancien président de la République comparaîtrait dans l’affaire du financement de la campagne de 2012.

Paule Gonzalès

2 min

JUSTICE Nicolas Sarkozy n’évitera pas un nouveau procès en correctionnelle. En l’occurrence, celui consécutif à l’affaire Bygmalion, décidé par le juge d’instruction Serge Tournaire en février 2017. Il comparaîtra pour les dépenses excessives de sa campagne présidentielle malheureuse de 2012 et pour « financement illégal de campagne électorale », un délit passible d’un an de prison et de 3 750 eur

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :