SFR Presse
Courrier Picard
2 février 2019

Choisir, c’est renoncer !

1 min

« Ils ont tenté une prise d’otage pour qu’on signe, parce que c’était le 31 janvier à 23 h 28 sachant qu’ils ont envoyé le document en espagnol, alors que les transferts internationaux sont en anglais. Mais on est des gens responsables et on n’est pas là pour mettre le club en péril. » John Williams résume la position des dirigeants amiénois, qui n’ont pas voulu tenter le diable même s’ils ont lon

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :