SFR Presse
Le Figaro
7 décembre 2018

Une dispersion fleuve et hétéroclite

ENCHÈRES Six cents objets autour des arts premiers, de l’Asie, des tapisseries et tapis sont mis en vente jusqu’au 13 décembre, à Drouot. Ils viennent des collections du Musée de Saint-Cyprien, qui fut au cœur d’un scandale.

Béatrice de Rochebouët Eric Biétry-Rivierre

3 min

Béatrice de Rochebouët Eric Biétry-Rivierre
Béatrice de Rochebouët Eric Biétry-Rivierre

Il y a un an, presque aux mêmes dates, devaient se faire trois ventes, sous le marteau de la société Millon, pour disperser l’ensemble des œuvres d’art qui avaient coûté à la commune de Saint-Cyprien (66) 10 millions d’euros en cinq ans (de 2003 à 2008). Les catalogues étaient prêts jusqu’à l’annulation de dernière minute, deux jours avant la vente, à la suite d’un deuxième recours déposé par quat

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème