SFR Presse
Libération
13 janvier 2020

Akihito Yoshida, deuil à double détente

Le Japonais expose les tirages délicats de sa grand-mère et de son cousin, qui ont vécu ensemble jusqu’à la mort.

1 min

Aux murs de la Fisheye Gallery se déploie l’histoire triste d’un touchant duo : Yukimi, une vieille dame japonaise, et son petit-fils Daiki. Les deux s’agrippent l’un à l’autre comme deux cœurs solitaires. Cet amour singulier a été remarqué grâce au livre Une double absence (éditions Xavier Barral) et aux photographies sensibles d’Akihito Yoshida qui a suivi de près son jeune cousin et sa propre g

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :