SFR Presse
Var Matin
1 novembre 2018

À La Seyne, un projet longtemps enterré

MA. D.

2 min

MA. D.
MA. D.

Ajoutez un peu de marbre, quelques chrysanthèmes, deux ou trois épitaphes bien senties, et vous obtenez l’endroit idéal pour composer un poème au clair de lune. Sauf qu’actuellement, le mal nommé cimetière de Camp-Laurent n’est qu’un alignement de 300 caveaux funéraires vides, sans pierre tombale, et qu’en fait de fleurs, ce sont les herbes folles qui décorent ici la colline de la Petite Garenne.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :