SFR Presse
L'Union
28 août 2019

Ça ne s’arrange pas autour du campement des migrants

1 min

Feux de palettes qui enfument les immeubles, besoins faits sous les fenêtres, cris tard la nuit… La cohabitation avec le camp de migrants qui s’est reconstitué fin juillet sur le stade de la rue Henri-Paris (L’Union des 8 et 19 août) n’est pas simple pour certains riverains. « Lundi soir avec la canicule, impossible d’ouvrir sinon la fumée entrait chez moi », dénonce une dame. « J’ai une voisine q

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème