SFR Presse

« Elle n’aurait pas reçu ces coups si on nous avait aidées »

2 min

l’essentiel t « Si les gens avaient réagi, il n’y aurait pas eu la seconde agression ». Ophélie, 20 ans, fait partie des sept victimes du périple ultraviolent d’un trio d’adolescentes le vendredi 15 mai à Toulouse (nos éditions précédentes). Ce jour-là, une jeune femme de 28 ans avait été profondément blessée au couteau dans le dos. « C’était en plein jour vers 19 heures au parc de Compans, rel

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :