SFR Presse

HÔPITAL Macron en première ligne

Le chef de l’Etat a fait son mea culpa devant des personnels soignants qui réclament une vraie revalorisation des métiers et des carrières. Ce sera, a-t-il promis, le premier pilier du Ségur de la santé présenté ce matin en Conseil des ministres.

David Doukhan,Daniel Rosenweg

2 min

David Doukhan,Daniel Rosenweg
David Doukhan,Daniel Rosenweg

Il n’a plus le droit à l’erreur. Emmanuel Macron et l’hôpital, c’est l’histoire d’un dialogue de sourds depuis le début du quinquennat. Epuisés, démotivés par trois décennies de rigueur, les personnels soignants n’acceptent plus les demi-mesures budgétaires ou les médailles. Le président de la République l’a compris et a changé de braquet lors de sa  visite surprise, vendredi dernier,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :