SFR Presse
Lire
29 novembre 2018

« Les tirailleurs sénégalais n’ont pas été assez remerciés »

2 min

Avec Frère d’âme, David Diop rend hommage aux combattants africains morts dans les tranchées. Et signe un magnifique roman sur la sauvagerie humaine, salué par le Goncourt des lycéens. Entretien. D’où vous est venue l’idée, l’envie, d’écrire Frère d’âme ? • David Diop. De la lecture de lettres de poilus publiées par l’historien Jean-Pierre Guéno. Elles sont poignantes et témoignent souvent d’une c

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :