SFR Presse
Le Figaro
5 août 2019

Deux jours après la tuerie d’El Paso, Trump condamne le suprémacisme blanc

Le président américain dénonce un « crime contre l’humanité » mais ne cède rien sur le fond.

Tanguy Berthemet

2 min

ÉTATS-UNIS Après un relatif silence qui ressemblait à une hésitation, Donald Trump a appelé à la condamnation du « racisme et du suprémacisme blanc ». Deux jours après la tuerie d’El Paso, où vingt et une personnes ont été abattues dans un supermarché par un militant proche de cette mouvance, le président américain a qualifié ces meurtres de « crimes contre l’huma­nité » et « d’attaque contre la n

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :