SFR Presse
Le Figaro
2 décembre 2019

John Corigliano fait trembler Versailles

CLASSIQUE  À 81 ans, le compositeur fait figure de doyen de la musique américaine. Son chef-d’œuvre « Les Fantômes de Versailles » est enfin créé en France, in situ.

Thierry Hillériteau

3 min

Thierry Hillériteau
Thierry Hillériteau

Il est assis à côté de son mari Mark Adamo, lui-même compositeur. Un œil rivé sur l’imposante partition du deuxième acte de son opéra. L’autre sur l’orchestre de cinquante musiciens, à découvert dans la fosse. À 81 ans, John Corigliano peut bien avoir entendu son unique opéra, The Ghosts of Versailles, des centaines de fois, il ne manque aucune note de cette répétition à l’italienne. Attentif au

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :