SFR Presse

« Appel de Christchurch » : la violence en ligne dans le viseur Facebook prend des mesures

2 min

l’essentiel t La mobilisation contre la violence en ligne a officiellement débuté. Deux mois après les attaques contre des mosquées en Nouvelle-Zélande, Emmanuel Macron et la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern ont initié hier « l’appel de Christchurch ». Vingt-six Etats et géants du numérique l’ont rallié hier après-midi et se sont engagés contre la diffusion « de contenus terrorist

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :