SFR Presse

Alain Armand fustigé pour son "mélange des genres"

Sébastien Gignoux

3 min

Sébastien Gignoux
Sébastien Gignoux

Relaxé du chef de prise illégale d'intérêt en février, l'élu dionysien s'est fait secouer hier en appel, l'avocat général lui reprochant "une grave faute de comportement". Un an de prison avec sursis, 50 000 euros d'amende et dix ans d'inéligibilité ont été requis. "Ces élus et ces grandes entreprises qui se renvoient l'ascenseur, c'est une atteinte à la confiance légitime de nos concitoyens. C'es

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :