SFR Presse

BASTIEN VIVèS et sa bande à dessiner

Avec Balak et Sanlaville, Bastien Vivès forme le trio de choc qui a donné naissance à « Lastman », une série à succès exportée jusqu’au Japon et aux Etats-Unis.

Christophe Levent

3 min

Christophe Levent
Christophe Levent

Inséparables ! Dans les allées ou les soirées du Festival d’Angoulême, impossible de trouver l’un sans tomber sur les deux autres. Vivès-Balak-Sanlaville, c’est le trio à succès d’une série hors norme, « Lastman », un manga à la française multirécompensé et vendu à 350 000 exemplaires, décliné en dessin animé sur Netflix et en jeu vidéo. Dans un milieu où les réussites se déclinent surtout en solo

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :