SFR Presse
Le Figaro
7 décembre 2018

Pierre Le-Tan, le voyeur d’ombres

SUCCÈS  Le dessinateur, qui vient de publier « Histoires de voyageurs à bagages ouverts », poursuit sa recherche au cœur d’un monde d’esthètes et d’un paradis retrouvé, celui de la mémoire.

Benaïm, Laurence

3 min

Benaïm, Laurence
Benaïm, Laurence

Il y a des êtres mystérieux, toujours les mêmes, qui se tiennent en sentinelles à chaque carrefour de votre vie », a écrit Patrick Modiano dans Villa Triste. Pierre Le-Tan, avec lequel il signa en 1981 Memory Lane (P.O.L), puis Poupée blonde (1983), Paris de ma jeunesse (Aubier, 1988) - bientôt réédité en version augmentée - est l’un de ces êtres-là. Les transats et les lanternes chinoises, les « 

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :