SFR Presse
Libération
21 septembre 2018

A Lisbonne, la grande braderie du patrimoine

Dans la capitale, palais et édifices historiques sont laissés à l’abandon. Une situation notamment profitable aux promoteurs immobiliers, qui les détruisent pour en faire des infrastructures hôtelières.

4 min

D’ici la fin du mois, les Lisboètes ne reconnaîtront plus le mythique cinéma Odeon. Des échafaudages couvriront cet édifice historique construit il y a près d’un siècle, en 1927, et situé rua dos Condes, à deux pas de la grande avenida de la Liberdade, dans un de ces quartiers de la capitale portugaise qui semblent accrochés au passé. En 2020, ce qui est aujourd’hui un bâtiment sombre et décati ap

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :