SFR Presse
La Provence
31 mars 2019

Le drapeau non levé

M.A.

1 min

Les arbitres sont souvent l’objet de critiques. Hier encore, on peut discuter du premier penalty ou d’une éventuelle main sur une tête de Rami en fin de match. Mais félicitons d’abord Éric Danizan, l’assistant qui œuvrait le long de Jean-Bouin, pour ne pas avoir levé le drapeau sur le centre d’Ocampos et le contrôle de Balotelli, laissant l’Italien marquer avant de le signaler hors-jeu. Cela a per

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :