SFR Presse
Le Figaro
14 juin 2018

« La privatisation d’ADP peut être une chance »

Augustin de Romanet, le PDG d’ADP, réagit à l’annonce de la privatisation par le gouvernement.

Valérie Collet Bertille Bayart

4 min

Valérie Collet Bertille Bayart
Valérie Collet Bertille Bayart

TRANSPORT AÉRIEN Maintenant que le gouvernement a annoncé son intention de céder tout ou partie de sa participation dans le groupe ADP, Augustin de Romanet, son PDG, s’autorise à sortir de sa réserve. Arrivé à la tête du groupe il y a presque six ans, l’ancien patron de la Caisse des dépôts est convaincu que la sortie de l’État du capital - il en détient 50,6 % - ne changera pas son modèle économi

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :