SFR Presse
Libération
16 juin 2018

Islande Veni, vidi, viking ?

Surprise de l’Euro 2016, l’équipe nordique s’appuie sur des valeurs collectives et d’abnégation, au-delà des clichés qu’elle véhicule. Elle débute le premier Mondial de son histoire samedi contre l’ogre argentin.

5 min

«El grupo de la muerte» - le «groupe de la mort» - : le journaliste mexicain à l’origine de l’appellation, lors du Mondial 1970, aurait été bien inspiré de déposer sa trouvaille, qui lui eut assuré quelques royalties. Popularisée dans les années 80, elle désigne depuis lors ces caprices du tirage au sort qui massent dans la même poule d’un grand tournoi plus de prétendants à un beau parcours qu’il

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :