SFR Presse
Le Parisien
10 février 2019

« Des mesures de justice sociale s’imposent pour les mères isolées »

Par Marlène Schiappa

2 min

Par Marlène Schiappa
Par Marlène Schiappa

Par Marlène Schiappa, Un calcul implacable. Une fois payées la crèche ou les frais de garde du petit, la cantine et la garderie de l’aîné, les frais de transports et les déjeuners au travail, même en se contentant d’un sandwich, les dépenses dépassent les entrées d’argent. C’est ce qu’on appelle « travailler à perte », c’est ce que font de nombreuses mères isolées. Oh, bien sûr ! On ne travaille j

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :