SFR Presse
Le Figaro
30 octobre 2019

L’inflation des faux enfants surdoués

De plus en plus de parents expliquent les difficultés de leur progéniture par la précocité. Or l’idée que haut quotient intellectuel et problèmes de comportement sont liés est erronée.

Marie-Estelle Pech

2 min

2 likes

Marie-Estelle Pech
Marie-Estelle Pech

ÉDUCATION « Je n’en peux plus. La moitié des parents sont convaincus que leur enfant est surdoué », raconte cette professeur des écoles, qui enseigne depuis cinq ans en maternelle dans un établissement privé et huppé de l’Ouest parisien. Ils demandent des noms de psychologues pour faire passer des tests de QI, achètent des méthodes de lecture dès 3 ou 4 ans « parce qu’il a besoin d’être nourri in

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :