SFR Presse
Var Matin
23 octobre 2019

Les justifications

1 min

Déjà interpellé à plusieurs reprises sur ce dossier, Marc Vuillemot rappelle toujours que le site de Coste chaude « a été classé “à urbaniser” dans le Plan d’occupation des sols de 1987, ce qui a été confirmé par celui approuvé en 1991 ». Il précise aussi que « les quatre maires qui l’ont précédé ont confirmé l'ouverture à l'urbanisation » du secteur « sans que personne n'y trouve jamais rien à re

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :