SFR Presse
Le Figaro
22 mai 2019

Le 737 Max complique l’été des compagnies

Le Boeing ne volera pas mi-juillet, comme prévu. Un surcoût pour les acteurs du transport aérien lors du pic estival.

Valérie Collet

2 min

TRANSPORT L’été sera chaud pour les compagnies aériennes privées de leurs Boeing 737 Max. Quelle que soit l’issue, jeudi, du grand oral du régulateur américain en charge de la sécurité aérienne, sur les corrections apportées à l’appareil vedette de Boeing, les compagnies aériennes savent d’ores et déjà qu’elles ne pourront pas faire redécoller leurs appareils mi-juillet, comme elles l’espéraient

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :