SFR Presse
Le Parisien
21 janvier 2020

Les paradoxes de Mourad Farès, recruteur de djihadistes

La personnalité de l’accusé de 35 ans, jugé devant la Cour d’assises spéciale de Paris, était au cœur des débats, hier, premier jour du procès.

Par Timothée Boutry

2 min

1 like

Par Timothée Boutry
Par Timothée Boutry

Comment Mourad Farès, élevé dans une famille soudée de Thonon-les-Bains (Haute-Savoie) dans une ambiance religieuse modérée, volontiers décrit comme serviable, gentil et intelligent, est-il devenu un recruteur de djihadistes aussi efficace ? La question — aussi perturbante que délicate — a accaparé la Cour d’assises spéciale de Paris, hier, au premier jour de son procès. Au fil des débats, le port

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :