SFR Presse
L'Équipe
2 mai 2019

Entre six mois et un an avant de pouvoir rejouer

C. T.

1 min

Si l’infarctus du myocarde d’un sportif de haut niveau de trente-sept ans reste « surprenant mais pas exceptionnel », selon le professeur François Carré, cardiologue et médecin du sport au CHU de Rennes, il n’implique pas forcément un arrêt définitif du sport chez le patient opéré. « Selon les nouvelles recommandations, on considère qu’un sportif, même de haut niveau, qui fait un accident coronari

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :