SFR Presse
Le Figaro
27 mai 2019

François Weyergans, romancier et académicien

Astrid De Larminat

3 min

Astrid De Larminat
Astrid De Larminat

EN RECEVANT François Weyergans à l’Académie française, en 2011, Erik Orsenna louait ce « maître de la digression » et son « génie de l’esquive ». Son premier roman, publié en 1973, intitulé Le Pitre, dédié à Jacques Lacan, qui fut son psychanalyste, donnait le ton. D’où venait cet étrange écrivain réputé pour n’être jamais où on l’attendait, promettant à ses éditeurs des romans qu’il ne livrait p

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :