SFR Presse
Le Figaro
16 octobre 2018

Après le revers de Bavière, la coalition sous pression à Berlin

La crise de la CSU et du SPD, sanctionnés par les électeurs, menace la stabilité du gouvernement d’Angela Merkel. Mais chaque parti renvoie à plus tard les décisions.

Nicolas Barotte

3 min

1 like

Nicolas Barotte
Nicolas Barotte

ALLEMAGNE Tétanisée par le vote des électeurs bavarois, la grande coalition CDU/CSU/SPD au pouvoir à Berlin a décidé de renvoyer à plus tard la grande explication. Dimanche, les électeurs ont pourtant durement sanctionné les conservateurs de la CSU lors de l’élection de Bavière. Avec 37,2 %, ils sont, certes, demeurés la force dominante de la région, mais ils ont enregistré leur pire résultat dep

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :