SFR Presse
Libération
31 mai 2019

Ciné : à la recherche du Dustan perdu

Pour la première fois, une rétrospective visible à Paris permet de découvrir les films de l’écrivain et polémiste Guillaume Dustan. Un ensemble charnel et vibrant qui témoigne de ses prises de position sur la famille, la religion, la sexualité et la jouissance.

3 min

«Je voyage parce que je n’ai jamais su rien faire par moi-même.» On est en l’an 2000, quelque part en Espagne, Guillaume Dustan (William Baranès de son premier nom), 34 ans, filme une rangée de pissotières avant de conclure : «Il est temps de foutre ma mère aux chiottes.» L’une des plus grandes figures françaises de la littérature pédé du XXe siècle et de la contre-culture, séropo, frondeur, liber

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :