SFR Presse
L'Express
16 octobre 2018

LA “FRENCHIE” DE LA 55e RUE

2 min

« J’avais commencé des cours d’anglais, mais j’ai dû les arrêter car je travaillais trop : mes journées finissaient à 2 heures du matin, et le lendemain je me levais à 7 heures. » C’était il y a deux ans. La jeune cheffe Laëtitia Rouabah venait d’être catapultée aux fourneaux de Benoit, le bistrot d’Alain Ducasse à Manhattan, frère jumeau du restaurant parisien du même nom. A l’époque, elle n’ava

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :