SFR Presse

Iconi la rebelle

3 min

Dans cette banlieue turbulente de Moroni, le scrutin présidentiel est marqué par la mort d'un jeune homme, victime d'une bavure de l'armée. Encore une fois, Iconi a joué les rebelles. Depuis trois mois, cette banlieue de la capitale comorienne Moroni a interdit de séjour les candidats à l'élection présidentielle, après la mort d'un des siens. En cette fin d'après-midi, le soleil couchant jaunit le

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :