SFR Presse
Le Figaro
23 août 2018

« Le Prisonnier » conserve toujours son mystère

Avec 17 épisodes, Patrick McGoohan signe une série britannique sans pareil, indissociable de lui. Elle est depuis devenue culte.

Olivier Delcroix

4 min

3 likes

Olivier Delcroix
Olivier Delcroix

Dès sa première diffusion, il y a plus d’un demi-siècle, le générique de la série britannique Le Prisonnier (The Prisoner) inscrit sa singularité sur le petit écran. Graphique, contrasté, radical : immédiatement, on sait qu’il s’agit d’une œuvre à part, incomparable. Coup de tonnerre dans un ciel nuageux. Sur une route déserte roule un étonnant véhicule, une Lotus Seven jaune et vert foncé, immatr

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :