SFR Presse
Le Figaro
6 juillet 2018

Mauvaise note pour la prime Blanquer

Natacha Polony

3 min

2 likes

Les mauvaises langues y verront une preuve supplémentaire de l’étrange propension des promesses de campagne à suivre le destin des carrosses de conte de fées : se transformer en citrouilles. La prime de 3 000 euros promise aux professeurs des zones prioritaires a fondu sous la canicule de juillet : 1 000 euros net. Mais le codicille de l’annonce ministérielle est intéressant : le communiqué évoque

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :