SFR Presse
Le Télégramme
30 novembre 2019

Valdivia : « Une double injustice »

1 min

Pierrick Valdivia (milieu de Guingamp) : « Après ma chandelle, parce qu’on était sous pression, franchement, je ne me souviens pas. Le pompon, c’est qu’après, l’autre (un joueur caennais) se permet de dire que Yeni (Ngbakoto) avait frappé l’un de ses coéquipiers, alors que ce n’est pas vrai. L’arbitre n’a rien vu. C’est une double injustice. Le match, on le tenait bien. C’est frustrant. On avait à

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :