SFR Presse

« J’ai croisé le regard de cet homme »

Au procès du meurtre de la joggeuse de Bouloc, en 2011, le témoin capital a confirmé ses accusations.

De Notre Correspondante À Toulouse,Julie Rimbert

2 min

De Notre Correspondante À Toulouse,Julie Rimbert
De Notre Correspondante À Toulouse,Julie Rimbert

Son témoignage, hier, devant la cour d’assises de la Haute-Garonne était très attendu, car il avait été au cœur de l’enquête sur le meurtre de la joggeuse Patricia Bouchon en 2011 à Bouloc. C’est lui qui avait établi le portrait-robot qui avait mené à l’accusé. Huit ans après, Nicolas Gélis, chauffeur-livreur de 21 ans à l’époque, a fait appel à sa mémoire pour raconter ce qu’il avait vu ce matin

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :