SFR Presse
Le Figaro
29 mai 2019

L’Anglais Boris Johnson accusé de mensonge

Cyrille Louis

1 min

L’ex-ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, farouche partisan du Brexit, va être convoqué par un tribunal londonien sous l’accusation d’avoir menti pendant la campagne du référendum qui a décidé la sortie de l’UE en 2016. Le favori pour la succession de la première ministre Theresa May, alors maire de Londres, avait affirmé que le Royaume-Uni versait 350 millions de

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :