SFR Presse
Corse Matin
28 octobre 2019

380 millions d’euros

1 min

C’est ce que doit La Française des Jeux, dont la privatisation est prévue pour novembre, à l’État en contrepartie de l’octroi de droits exclusifs pour exploiter des jeux de loterie et de paris sportifs, selon un avis paru hier au "Journal officiel". La FDJ, dont l’État détient actuellement 72%, est le principal opérateur de jeux d’argent et de hasard en France et la deuxième loterie en Europe.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :