SFR Presse
Le Figaro
24 avril 2019

Eschyle interdit, Finkielkraut insulté : sectarisme à l’université

3 min

Faut-il s’habituer à de telles scènes ? Après avoir été chassé de Nuit debout, puis agressé en marge d’une manifestation des « gilets jaunes », c’est désormais en plein Saint-Germain-des-Prés, dans l’une des écoles les plus prestigieuses de France, que le philosophe Alain Finkielkraut a été pris à partie. Une poignée d’étudiants « antifas » du groupuscule Sciences Po en lutte - Institut Clément M

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :