SFR Presse
Le Figaro
11 octobre 2019

Le Père-Lachaise, un cimetière trop mal visité

Promeneurs indélicats, guides margoulins, actes de vandalisme, la célèbre nécropole parisienne n’est plus ce lieu paisible et sacré, célébré pour ses illustres défunts. Au point que Bertrand Beyern, qui y organise des visites depuis des années, a décidé d’arrêter. Un signal d’alarme qui invite à se pencher sur l’avenir de ce lieu fragile.

Léna Lutaud Claire Bommelaer

6 min

2 likes

Léna Lutaud Claire Bommelaer
Léna Lutaud Claire Bommelaer

La lumière de l’été indien passe à travers les marronniers et à l’exception d’un gros minet qui poursuit une bande de perruches entre les stèles, les allées recouvertes de feuilles mortes sont paisibles. « C’est le plus beau moment de l’année pour visiter le Père-Lachaise », juge Bertrand Beyern en crapahutant entre les tombes pour nous emmener vers une pyramide. « Elle a été conçue par un pharmac

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :