SFR Presse
Aujourd'hui en France
27 juillet 2019

Boris Johnson montre ses muscles, en vain

Brexit Le nouveau Premier ministre britannique menace d’un « no deal » le 31 octobre. Une position qui n’impressionne pas les Européens.

Philippe Martinat

2 min

Philippe Martinat
Philippe Martinat

Ça commence fort, comme on pouvait s’y attendre compte tenu de la personnalité et des positions de Boris Johnson. Héraut de la campagne pour le Brexit en 2016, il n’a cessé depuis trois ans de critiquer les efforts de Theresa May pour obtenir une sortie raisonnée et négociée du Royaume-Uni de l’Union européenne. Après avoir refusé de prendre ses responsabilités au lendemain du référendum et avoir

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :