SFR Presse
Libération
22 juillet 2018

Les us et costumes

Héros. En 2010, le photographe Carmine Mauro Daprile mettait en scène des «cosplayers» déguisés en personnages de jeux vidéo ou de science-fiction, dans des lieux étranges et contrastés.

2 min

1 like

C’est lorsqu’il réalisait sa précédente série, «l’Invenzione della Solitudine», des portraits de personnes habitant seules dans les grandes villes, que vint à Carmine Mauro Daprile l’idée de «Mattettunin». L’une d’elles vivait repliée dans son appartement, entourée d’ordinateurs, passant son temps devant des jeux vidéo, se réincarnant même dans l’un de leurs personnages. C’est ce concept d’avatar

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :