SFR Presse
La Provence
2 décembre 2019

Ibrahim Maalouf sous les tropiques

Jean-Jacques FIORITO

1 min

Jean-Jacques FIORITO
Jean-Jacques FIORITO

Un big band de jazz au Dôme. Quinze musiciens dont une section de cuivres digne d’un Cotton club de Harlem. C’est comme un match de hockey sur glace dans le désert. Ça n’arrive pas tous les jours. Et on ressent comme un vent de fraîcheur avec ce genre musical habitué à hiberner pour sortir, l’été, égayer les scènes des festivals. Après Aya Nakamura samedi, c’est Ibrahim Maalouf qui s’est donc empa

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :