SFR Presse
La Provence
14 juillet 2019

Un "coup médiatique pour sensibiliser"

F.R.

2 min

"Nous sommes tous potentiellement des receveurs d’organes, mais quand il s’agit de donner, c’est plus délicat, expliquait Lionel Franc quelques heures avant son saut. Au quotidien, des gens décèdent faute de don. Ce plongeon a 38 m va perturber les gens. J’aimerais qu’ils soient perturbés aussi par cette question médicale." En France, depuis la loi du 22 décembre 1976, dite loi Caillavet, chacun e

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :