SFR Presse
L'Union
3 avril 2020

Libérée, la furie n’ira pas se confiner chez son ex

2 min

REIMS Relâchée de prison en raison de la crise sanitaire, une conjointe agressive sera jugée ultérieurement. C’est l’histoire d’un couple qui s’est aimé, qui ne s’aime plus et qui se déchire sur fond de violences intrafamiliales. Scénario trop classique hélas, à un détail près : l’agresseur n’est pas Monsieur, mais Madame. Le premier coup de grisou signalé aux policiers remonte au 14 janvier. Ce s

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :