SFR Presse
Libération
9 décembre 2018

Brainfeeder, dix bougies et un gros gâteau

Le label hip-hop et jazz de Flying Lotus sort une compile un poil trop riche.

2 min

En dix ans, à l’image de Flying Lotus, son boss sacralisé par l’underground, le label Brainfeeder a changé de statut : de maison de hautes coutures sonores, il est devenu une norme du bon «goût» pour jeunes gens postmodernes. Et c’est vrai que ce hub a fait décoller de bien beaux ovnis. Des noms ? Parmi les moins connus, citons Jameszoo, jazzman télescopique tout à la fois facétieux et gracieux, o

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :