SFR Presse
Le Figaro
22 octobre 2019

SoftBank prend le contrôle de WeWork pour l’empêcher de couler

L’entreprise de coworking a accepté le plan de sauvetage du japonais. Son fondateur est évincé.

Danièle Guinot

3 min

Danièle Guinot
Danièle Guinot

SERVICES Il s’agit sûrement de l’opération de la dernière chance pour WeWork, l’entreprise américaine spécialisée dans la location de bureaux partagés menacée de faillite. Mardi, le conseil d’administration de sa maison mère, We Company, a accepté le plan de sauvetage proposé par le conglomérat japonais SoftBank qui en prend le contrôle, selon plusieurs médias (Wall Street Journal, agences Reuters

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :